Pour le plaisir d'apprendre et de découvrir...



L'art sort des galeries et des musées


Oeuvre - Crop Art de Stan Herd ©
Oeuvre - Crop Art de Stan Herd ©

À quoi, tout naturellement, associez-vous le mot art? À la sculpture, la peinture, le théâtre, la musique, la chanson, le cinéma, la littérature, etc.? Si oui, vous êtes comme moi. Toutefois, l'art ratisse plus large, beaucoup plus large. Il se décline maintenant dans des sphères différentes et parfois, quelque peu inédites.

Vous avez probablement déjà entendu parler du « Food art », un mouvement artistique apparu à la fin des années 1950 et qui consiste à associer la nourriture à la créativité. Pour plusieurs, il s'agit là d'une activité ludique et créatrice alors que pour d'autres, c'est du sérieux. Objectif? Séduire l'œil d'abord, les papilles ensuite!

Il y a aussi le « Land art » qu'on définit comme une tendance issue de l'art contemporain, qui met en valeur le cadre et les matériaux de la nature. On pense par exemple au bois, à la terre, aux pierres, etc. La plupart du temps, les œuvres sont à l'extérieur, soumises aux intempéries et à l'érosion naturelle. Plusieurs créations sont donc vouées à disparaître à court, moyen ou long terme. La beauté de l'éphémère…

Le « Street art » quant à lui englobe la pratique du graffiti simple ou au pochoir, la création d'affiches, la projection de vidéos, etc. dans des endroits publics ou dans la rue. Tribune libre pour plusieurs artistes contemporains, l'art de la rue est facilement accessible et souvent percutant. L'art à la rencontre des gens plutôt que l'inverse…

Aujourd'hui toutefois, c'est d'une autre tendance que je veux vous parler, le « Crop art ». Pour moi, il s'agit d'une découverte toute récente. Par contre, j'ai appris que l'artiste américain Stan Herd pratique cette forme d'art depuis des dizaines d'années. Petit décalage ici… nullement dû aux fuseaux horaires!

Et en quoi consiste exactement le « Crop art? En fait, il s'agit de détourner la nature et l'environnement pour créer des œuvres d'art impressionnantes. Pour sa part, Stan Herd prend plaisir à reproduire des tableaux de peintres plus ou moins connus en jouant avec la végétation. Pour apprécier ses chefs-d'œuvre, il faut cependant en avoir une vue aérienne. Parlerait-on ici d'inspiration divine?

Il existe autant d'œuvres d'art que d'artistes. La beauté est aussi dans la diversité et dans notre acceptation de la différence. Emmanuel Kant affirmait d'ailleurs que : « L'art est la belle représentation d'une chose et non la représentation d'une belle chose. »

À méditer…

Céline Thibault
Chroniqueuse



Des toupies qui font tourner les têtes...

Oeuvre de Anna Keville Joyce - Food art
Oeuvre de Anna Keville Joyce - Food art

Street art / Art de la rue
Street art / Art de la rue

Art urbain
Art urbain

Stan Herd - Crop art
Stan Herd - Crop art

Land art
Land art










Merci à nos partenaires

Langevin et Forest, Les connaisseurs de bois



Lee Valley
Partenaire officiel des Rendez-vous des passionnés



Outils Viel



Teintures et calfeutrants St-Tite



Slic



Académie du meuble



ATBQ