Pour le plaisir d'apprendre et de découvrir...

Techniques d'assemblages - 50% de rabais



L'enfant-thérapie, un concept gagnant-gagnant!


Photo : Philippe Teisceira-Lessard, La Presse
Photo : Philippe Teisceira-Lessard, La Presse

En quête d'un bonheur qu'il peine à trouver en lui, l'Homme recourt à différentes thérapies dont il est lui-même le concepteur : zoothérapie, luminothérapie, art-thérapie et maintenant, l'enfant-thérapie. Cette nouvelle réalité sociétale se dessine lentement, mais sûrement. Concrètement, elle s'appuie sur la cohabitation entre garderies et maisons pour personnes âgées et CHSLD.

Depuis 2017, cette expérience intergénérationnelle a cours à Londres où, dans le pavillon de maintenance de la résidence pour aînés Nightingale House se trouve maintenant la garderie Apple & Honey. Des modèles semblables existent aussi dans les pays scandinaves, en Alberta et au Québec, notamment à Chambly et, depuis janvier dernier, dans la Vieille Capitale.

Aujourd'hui, je vous propose une petite incursion dans la Villa Montessori, une garderie de 80 places érigée tout près de l'entrée du CHSLD Saint-Dominique, à Québec.

L'objectif d'un tel projet intergénérationnel vise entre autres à élargir l'horizon des enfants en leur faisant côtoyer la différence et la vulnérabilité. Quant aux aînés, cela contribue souvent à rompre leur solitude et à leur donner un rôle actif au sein de leur environnement. C'est ainsi que les petites et les grandes Alice, Florence et Béatrice, que les jeunes et les plus vieux Edouard, Henri et Émile partagent diverses activités élaborées de concert par les éducatrices et les techniciennes en loisirs. Une séance de jardinage, l'heure du conte, la visite de petits animaux, une promenade, et voilà que les rires cristallins des enfants fusent, les visages froissés des résidents s'illuminent. Le bonheur s'est installé comme un vent de fraîcheur…

Cette formule qui favorise les relations aînés-enfants bénéficie à tous, affirmation démontrée par de nombreux articles scientifiques. D'une part, les personnes âgées en contact avec les enfants se sentent utiles et moins anxieuses. D'autre part, l'impact chez les jeunes se traduit par une plus grande estime de soi et de meilleures habiletés sociales, compassion et empathie y compris!

Un concept gagnant-gagnant qui ne doit cependant pas être improvisé. Seul un programme d'activités bien structuré permettra d'établir de véritables liens affectifs entre les enfants et les aînés qui se fréquenteront jusqu'au départ de l'un ou de l'autre… ainsi va la vie!

Céline Thibault
Chroniqueuse

Photo : David Boily, La Presse
Photo : David Boily, La Presse










Merci à nos partenaires

Langevin et Forest, Les connaisseurs de bois



Lee Valley
Partenaire officiel des Rendez-vous des passionnés



Outils Viel



Slic



Défi Polyterck



ATBQ




Recherche par thème