Pour le plaisir d'apprendre et de découvrir...
En juillet choisissez votre chèque-cadeau
En juillet choisissez votre chèque-cadeau



La balançoire de mon grand-père


Liberté!

Un classique, la balançoire-pneu

Balançoire de mon enfance

Qu'est-ce qui fait ressurgir un souvenir? Tout et rien en particulier, je crois. Ce peut aussi bien être une odeur qui vient nous chatouiller le nez. Une personne que l'on croise et qui nous en rappelle une autre. Une émotion qui nous envahit et nous ramène dans le temps. Une situation qui ravive une impression de déjà-vu. Bref, toutes ces réalités qui habitent notre quotidien possèdent le pouvoir de nous replonger dans des instants précis du passé. Et, je trouve ça merveilleux… Cette semaine, d'ailleurs, une vidéo qui circulait sur Facebook m'a littéralement propulsée dans mes souvenirs d'enfance

Nous sommes en été et je me trouve chez mes grands-parents maternels, au Cap-de-la-Madeleine. Comme j'étais la plus vieille des petits-enfants, mon grand-père m'avait fabriqué une balançoire qu'il avait installée dans le garage. Pour que je puisse vraiment prendre mon élan, il fallait ouvrir les grandes portes du garage. Ensuite, je m'amusais à aller le plus haut possible, ce qui revenait à dire que mes orteils devaient se retrouver à l'extérieur du garage… Les défis évoluent avec l'âge!

J'adorais cette balançoire fabriquée de deux cordes solides et d'une planche de bois bien poncée. Le bonheur pur que j'éprouvais à osciller d'avant en arrière, sous la surveillance de mes grands-parents, était sans doute proportionnel à la simplicité de cette balançoire, réalisée avec amour par Octave… ce que j'ai compris beaucoup plus tard.

En ressassant ce souvenir, je n'ai pu m'empêcher de sourire… Encore aujourd'hui, je suis une vraie « maniaque » de balançoires, mais pas n'importe lesquelles évidemment. Celles faites de cordes et de bois qu'on accroche aux arbres, celles en formes de bancs qu'on suspend sur une véranda, celles fabriquées à partir d'une corde et d'un vieux pneu… Les vraies de vraies, pour moi, du moins!

Ce qui me réjouit maintenant, c'est de savoir que les grands-parents que nous sommes vont, à leur tour, pouvoir écrire un bout d'histoire pour leurs petits-enfants… avec une balançoire comme celle qui a bercé des pans de mon enfance. Et la roue tourne… et la balançoire va et vient, dans l'espace et dans le temps.


Céline Thibault
Chroniqueuse

Un classique, la balançoire-pneu










Merci à nos partenaires

Langevin et Forest, Les connaisseurs de bois



Lee Valley
Partenaire officiel des Rendez-vous des passionnés



Outils Viel



Teintures et calfeutrants St-Tite



Slic



Académie du meuble



ATBQ