Grand débrouillage
Accès GRATUIT à tous nos cours en ligne!
Grand débrouillage
Accès GRATUIT à tous nos cours en ligne!
Pour le plaisir d'apprendre et de découvrir...
Grand débrouillage
Accès GRATUIT à tous nos cours en ligne!
Grand débrouillage
Accès GRATUIT à tous nos cours en ligne!



La langue de bois et ses maux…


Langue de bois
Au terme d'un discours, vous êtes-vous déjà demandé, perplexe : Quel message étais-je censé comprendre et retenir? OUI! Eh bien c'est aussi vrai pour moi! Et je déteste ce genre d'allocution, longue et fastidieuse, qui ne va nulle part. Cela me scie, littéralement…

La langue de bois, vous connaissez? D'abord connue sous l'expression « langue de chêne », les Russes l'employaient, avant la révolution bolchevique, pour se moquer de la bureaucratie tsariste. Cette forme de langage est ensuite apparue - dans les années 1970 - en France, sous l'appellation « langue de bois ».

Mais qu'est-ce au juste que cette sous-langue dont le nom semble directement issu du folklore? En fait, elle se caractérise par la répétition de mots fétiches, de formules toutes faites qui évitent d'aborder le fond d'un sujet et d'affirmations non soutenues. Fins stratèges, les utilisateurs de la « langue de bois », politiciens, économistes, publicistes, administrateurs, diplomates, cherchent à voiler le vrai message, à le déguiser et à ne communiquer que les renseignements qui peuvent être rendus publics. Ils parlent pour ne rien dire! Normal alors qu'on ait parfois envie de leur clouer le bec!

Rien de tel qu'un exemple pour bien comprendre ce qu'est la langue de bois … ou pour carrément s'y perdre. Que retenez-vous de la phrase suivante, énoncée à propos du Plan nord?  
« Mobiliser les participants et puis voir  de quelle façon on rend opérationnel un plan d'action qui va se traduire par un plan de développement pour, dans le fond, donner vie et donner forme à un engagement qui a été pris. »
Suis-je la seule ici qui aurait envie de varloper cet interlocuteur?

Une langue ne doit pas anesthésier ou appauvrir qui que ce soit. Elle fait partie de la richesse d'un peuple. Retenons plutôt « qu'une langue, sauf exception protocolaire, c'est fait pour éveiller, colorer, instruire et progresser. » (Jules Bourque, philosophe).

Alors, comme le disait si bien l'humoriste français Coluche : de tous ceux qui n'ont rien à dire ceux qu'on préfère sont ceux qui se taisent.  Et voilà, tout est dit!


Céline Thibault
Chroniqueuse



www.boispassionsetcie.com









Merci à nos partenaires

Langevin et Forest, Les connaisseurs de bois



Lee Valley
Partenaire officiel des Rendez-vous des passionnés



Outils Viel



Slic



Défi Polyterck



ATBQ