Grand débrouillage
Accès GRATUIT à tous nos cours en ligne!
Grand débrouillage
Accès GRATUIT à tous nos cours en ligne!
Pour le plaisir d'apprendre et de découvrir...
Grand débrouillage
Accès GRATUIT à tous nos cours en ligne!
Grand débrouillage
Accès GRATUIT à tous nos cours en ligne!



Quand l'ébénisterie tient de la génétique…


Éric Tremblay, ébéniste
Quand on a passé son enfance à regarder ses grands-pères travailler et façonner le bois. Quand l'odeur qui nous rappelle nos plus beaux souvenirs est celle du bran de scie. Quand, pour souligner ses 10 ans, on reçoit une scie sauteuse… une vraie! Sans doute est-ce génétiquement normal qu'on choisisse de pratiquer le métier d'ébéniste plus tard.
 
Cette semaine, j'ai eu le plaisir de rencontrer Éric Tremblay, ébéniste et propriétaire de l'Atelier du Corbeau, école d'ébénisterie implantée depuis 7 ans en Estrie. C'est avec enthousiasme et générosité qu'il raconte ses débuts et explique sa passion…
 
Éric est persuadé que le métier qu'il exerce aujourd'hui était, depuis sa tendre enfance, inscrit dans ses gènes. «C'est une histoire de famille» avoue-t-il en riant! Pourtant, c'est dans le milieu de la construction qu'il intègre le marché du travail. Après quelques années, il doit néanmoins se rendre à l'évidence : le côté artistique, l'aspect créatif du travail de bois lui manque. À 24 ans, il opte donc pour un retour aux études, ce qu'il fera à l'École nationale du meuble de Victoriaville. C'est là, au sein d'un groupe de passionnés, qu'il s'initie aux façons de faire traditionnelles. Il est rapidement conquis. C'est en appliquant ces méthodes éprouvées et vieilles de plusieurs siècles qu'il travaillera. «Les assemblages avec tenons et mortaises par exemple permettent, encore aujourd'hui, de fabriquer des meubles qui traversent les générations. Pour moi, cela procure une authenticité et une valeur inestimable à ce que je fais » lance-t-il convaincu… et convaincant.
 
C'est notamment dans l'esprit de faire vivre et revivre les façons de faire ancestrales qu'il ouvre son école d'ébénisterie. Son enseignement s'appuie sur des valeurs telles que l'authenticité, la pureté des lignes et la simplicité… Il précise d'ailleurs que ce n'est pas l'atelier qui fait l'ébéniste mais que ce sont plutôt ses connaissances, ses mains et sa sensibilité. Le travail du bois exige de la patience, de l'observation, la maîtrise de techniques et de la passion. Une fois le travail terminé cependant, quand on regarde le coffre, le confiturier ou la chaise berçante qu'on vient de fabriquer, le sentiment d'accomplissement et de fierté qu'on éprouve récompense largement tout le temps investi, même après 14 ans d'expérience mentionne Éric, un large sourire accroché aux lèvres.
 
Enseignant oui, mais toujours ébéniste au plus profond de lui-même, Éric caresse maintenant le projet de bâtir un bateau en bois, un voilier qu'on verra peut-être un jour amarré à quelque part près de la Malbaie.
 
Céline Thibault
 
Chroniqueuse










Merci à nos partenaires

Langevin et Forest, Les connaisseurs de bois



Lee Valley
Partenaire officiel des Rendez-vous des passionnés



Outils Viel



Teintures et calfeutrants St-Tite



Slic



Académie du meuble



ATBQ